4e Le Gardeur
Liens rapidesTechniquesPlan du siteContactez-nous
Groupe 4e Le Gardeur
AccueilGroupeActivitésNouvellesInscriptionCommandites et donsAlbums photos
Accueil Techniques
 
La colonie castor - 4e Perce-neige
La meute louvette - 4e Bouton d'or
La meute louveteau - 4e les Abeilles
La troupe guide - 4e de l'Hermine
La troupe éclaireur - 4e de l'Ours
Le clan routier - 4e des Sentiers

Livre Tally
Communiqués électroniques
Inscription

Techniques

Samuel Finley Breese Morse

Samuel Finley Breese Morse est né le 27 avril 1791 au sein d'une famille aisée de la Nouvelle Angleterre aux États-Unis. Dès l'âge de quatre ans, il manifestait un goût prononcé pour l'art en général et la peinture en particulier. Il fit ses études dans la célèbre université de YALE où ses talents artistiques se développèrent. Il fut un portraitiste de talent, reconnu de ses contemporains. Il consacrait alors tout son temps à son activité professionnelle. Dès lors, on pourrait croire que la télégraphie était à des lieues de ses préoccupations quotidiennes!

En 1832, durant un voyage, sur le bateau qui le ramenait d'un séjour en Europe, Samuel fit la connaissance du Dr Charles Thomas JACKSON, un scientifique qui faisait des recherches sur les applications de l'électroaimant. Ils parlèrent durant toute la traversée des possibilités de communications qui pourraient naître de cette découverte récente. Ce voyage fut une révélation pour MORSE qui avait maintenant une motivation formidable au point qu'il abandonna immédiatement la peinture pour se consacrer aux recherches dans le domaine des transmissions.

Il assembla des informations, fit des croquis, des schémas et rapidement, il aboutit à la conclusion qu'il allait avoir besoin, pour communiquer, d'un code représentant chaque lettre. Il choisit d'employer comme code un assemblage de points et de traits. Il étudia donc les mots anglais pour déterminer la fréquence des lettres. Aux plus fréquentes, il affecta un code simple. Aux moins fréquentes, le code était plus long et donc, plus compliqué. Plus tard, MORSE a ajouté les signes de ponctuation et les chiffres ce qui permettait d'envoyer ainsi des messages complets.

Parallèlement aux travaux sur le Code, Samuel travaillait avec plusieurs amis sur le moyen de transmettre l'information proprement dite : il conçut donc une machine qui peut transmettre un signal électrique et l'enregistrer à destination : le télégraphe (littéralement "qui écrit à distance") un électroaimant attirait un stylet encré sur une bandelette de papier qui avançait grâce à un système d'horlogerie gravant ainsi les "points" et les "traits". Testée à de nombreuses reprises dans son atelier, MORSE voulut montrer au monde, de manière spectaculaire, une communication électrique à longue distance. C'est le 24 mai 1844, au moyen de 160 miles de câbles spécialement tendus entre Washington et Baltimore, que MORSE a envoyé à un de ses partenaires, Alfred VAIL, le premier message au moyen des techniques qu'il avait inventées : c'est un verset de la Bible "What Hath God Wrought" (Nb 23, 23) qui ont été les premiers mots envoyés par MORSE. Son assistant les a décodés sans problème et les lui a renvoyés pour confirmation. A ce moment, MORSE sus qu'il venait de révolutionner le monde des communications.

Cependant, l'invention de MORSE ne fut pas très bien accueillie par les autorités gouvernementales et ce furent des entreprises privées qui développèrent les premières lignes télégraphiques sur le territoire américain.

« Retour aux techniques

  Imprimer