4e Le Gardeur
Liens rapidesTechniquesPlan du siteContactez-nous
Groupe 4e Le Gardeur
AccueilGroupeActivitésNouvellesInscriptionCommandites et donsAlbums photos
Accueil Techniques
 
La colonie castor - 4e Perce-neige
La meute louvette - 4e Bouton d'or
La meute louveteau - 4e les Abeilles
La troupe guide - 4e de l'Hermine
La troupe éclaireur - 4e de l'Ours
Le clan routier - 4e des Sentiers

Livre Tally
Communiqués électroniques
Inscription

Techniques

Les fanions de patrouille

Je suis frappé par l'irrespect que certain C.P. de notre temps manifestent à leur fanion de patrouille. Ce n'est plus, neuf fois sur dix, qu'un chiffon décoloré, jamais lavé, jamais repassé, que l'on porte au bout d'une canne et qui ne sert ni ne rime à rien. C'est dommage.

Le fanion est l'emblème de la patrouille; il porte son animal totem; c'est lui qui rassemble et unit les garçons sous ses couleurs. Il n'est jamais porté par quelqu'un d'autre que le C.P., il peut le confier au second lorsqu'il est absent ou dans l'impossibilité de le porter.

Le fanion de patrouille est traditionnellement confectionné aux couleurs de la patrouille, de forme ogivale, il est bordé et porte l'animal totem de la couleur de la bordure. Exceptionnellement, il peut être peint. Pourtant, il est préférable de le styliser.

Le fanion est porté au bout d'un vrai bâton scout, pas d'une trique qui ne ferait pas peur à un chat. Ce bâton devrait avoir environ 1.60 mètre de haut; il doit être entretenu; être décoré aux goût de la patrouille; possédé une bretelle pour être porté plus facilement et, autrefois, on ne dédaignait pas une poigné de fourrure ou de cuir.

Le fanion est fixé au bâton par trois où quatre bandes à l'intérieur desquelles se dissimule un élastique solide que l'on change aux premiers symptômes d'avachissement. Le flot de patrouille y flotte. Le fanion porte aussi, cousus, la bande du groupe qui permettrait l'identification si besoin était, ainsi l'insigne des Scouts Bayard.

Le Fanion est respecté : on ne s'en sert pas en jeu où il est remplacé par le fanion de jeu; il est toujours solidement planté en terre, il faut donc qu'il ait une bonne pointe; il est toujours propre quand il le faut. Si on doit le remplacer, on garde le vieux fanion au local : il a certainement été le témoin de grandes et belles choses, il mérite des égards.

Une patrouille sans fanion n'est pas une vraie patrouille.

Au camp, il a une place de choix. Il arrive que les patrouilles montent le matin leur fanion à un petit mât… Et pourquoi pas?

Les règles du fanion

1.  Ton fanion respectera car il représente ta patrouille.
2.  Ton fanion gardera toujours propre car il fait ta fierté.
3.  Ton fanion placera bien en vue dans le coin de patrouille car il représente vos couleurs et vos conquêtes.
4.  Ton fanion apportera dans toutes les sorties de patrouille.
5.  Ton fanion décorera d'un signe spécial à chaque nouvel exploit de la patrouille.
6.  Ton fanion dressera bien en vue dans ton coin de patrouille au camp d'été car il marquera vos limites.
7.  Ton fanion expliquera aux nouveaux qui entrent dans la patrouille.
8.  Ton fanion aimera, même devenu vieux car il porte en lui l'histoire de vos peines et de vos joies.
9.  Ton fanion conservera bien précieusement lorsqu'il faudra le remplacer par un neuf.

Fabrication du fanion

Le fanion est fait en tissu épais, bon teint ou en cuir ou en feutrine. Il porte sur une face l'emblème de la patrouille et sur l'autre face, la devise, suivie du nom de la ville ou seulement de ses initiales s'il est trop long.

Il doit avoir 26 cm de long sur 20 cm de haut, sa pointe est en ogive.

1.  Découper le tissu, le cuir ou la feutrine selon le patron (voir croquis).
2.  Découper la silhouette stylisée dans l'une de ces matières. On peut le fixer soit par une piqûre à la machine, soit par un point de bourdon, soit le coller.
3.  Les lettres peuvent être brodées ou découpées et collées.
4.  Rabattre les deux faces, les coudre ou les coller.


Le fanion est fixé à un bâton de 1.20 mètre. Celui-ci peut être décoré, avoir une poignée ou une courroie.

Comment fabriquer ton fanion de patrouille

Première opération : Il te faut tout d'abord tailler une pièce de tissu de la forme ci-dessus. Je te suggère du feutre, de la bonne toile, du jute ou du cuir. N'oublie pas les deux encoches au centre pour le bâton. Une fois ta pièce de tissu taillée et repliée, tu obtiendras un fanion ressemblant à la figure ci-contre. Je te conseille de coudre l'animal totem et autres motifs avant de relier la pièce de tissu. Ton fanion aura alors le format du croquis.

On indique sur le fanion l'année de fondation de la patrouille, son totem, son cri, sa devise, le numéro de la troupe. On peut y ajouter les badges remportées par la patrouille au cours des camps ou des activités spéciales. Le fanion demeure toujours à la patrouille. Il est transmis de C.P. en C.P.

« Retour aux techniques

  Imprimer